Travel,  Work-Life

J’ai peut-être raté ma vocation, mais merci la vie.

J’ai toujours adoré les animaux. Correction: j’en étais FOLLE! Au point de ne pas vouloir aller à la plage avec mes parents en vacances, parce que je préférais rester dans un poulailler dans le jardin de ma grand-mère 👵🏼 Au point de passer mes journées avec les chiens des amis de mes parents, plutôt que de parler aux « humains ». Au point de toujours vouloir « jouer au chien » avec ma nounou, que j’obligeais à me mettre la laisse de ‘Bouboule’, son chien défunt (no comment…). Au point de passer les repas en famille sous la table. Bah parce que j’étais un chien, voyons! 🐶
Ado, je voulais devenir vétérinaire pour pouvoir passer un maximum de temps avec des animaux, et les aider à vivre une vie meilleure. 

Puis un jour vint le grand choix: quoi étudier? Que voulais-je faire de ma vie? La réponse fut claire: véto! Mais la répartie fut surprenante: “tu te rends bien compte que tu vas passer ton temps à voir des animaux malades, mourants, et à les ouvrir pour traiter leurs maux?” Ces mots m’ont profondément ébranlés. Non, je n’y avais pas pensé comme ça. Du coup non, je n’avais pas forcément envie de vivre mes journées parmi le sang et la mort. Cette image ne quittera jamais mon esprit – jusqu’aujourd’hui. 

Playa Animal Rescue, refuge pour chiens à Playa del Carmen (Mexique)

20 ans plus tard, à 34 ans, me voici en train d’observer le vétérinaire du refuge pour chiens au Mexique où je suis bénévole, pendant qu’il stérilise deux jeunes chiennes sœurs. Je me suis rarement sentie aussi vivante. Aussi vibrante. Aussi attentive. Aussi concentrée. J’étudie chaque mouvement, chaque produit utilisé. Je pose un maximum de questions, tout en restant attentive à ne pas déranger ou déconcentrer Dr. Mauricio pendant ses opérations. Je bois ses paroles. J’enregistre ses gestes. Je me sens entière, je me sens MOI. 

Me voici donc à me demander si je ne reprendrais pas bien les études… 6 ans en médecine vétérinaire. À 34 ans. Ah oui, quand même! Aie. 🙄

Puis, je remercie la vie de m’avoir remise sur ce chemin qui est bel et bien le mien. De me reconnecter à mon essence, à ce qui me fait vibrer et sentir vivante. Et je chasse ainsi cette profonde tristesse du temps passé, des opportunités “ratées” (même s’il n’est jamais trop tard!), de la voix intérieure réprimée. 

Stérilisation de deux chiennes soeurs. Même pas peur! Zéro nausée/malaise. Concentrée à 1000%. Un grand moment de bonheur.

Et je savoure. Ma vue se trouble, de grosses larmes chaudes coulent le long de mes joues. Quel privilège de pouvoir vivre tout ceci, de “rattraper le temps perdu”, de prendre du temps pour mieux me connaître et m’écouter. Peu importe où tout ceci me mènera. Je ne suis plus la même Ana d’hier, je deviens de plus en plus “la vraie Ana”. Tout cela grâce au cadeau que je me suis faite en m’autorisant ce voyage, et, du coup grâce aux personnes “guides” que ce voyage met sur mon chemin: d’abord Antonio, mon professeur de plongée qui m’a fait rencontrer et dépasser mes peurs. Puis Mauricio, le vétérinaire qui m’accueille aujourd’hui si ouvertement, si patiemment, et qui me transmet cette phrase que je n’oublierai jamais: “ne sois pas triste, souris à la vie!” 

MERCI la vie, merci mes guides. 
Vous êtes infiniment généreux à mon égard.  ❤️

PS: Leçon de vie nr. 1 > écoute et suis ta petite voix intérieure, cette impulsion que tu ne sais pas expliquer, qui n’a pas besoin d’être argumentée. Car le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas (merci Monsieur Exupéry, je vous la pique!)

Adopt, don’t shop!

PPS: le jour où vous prenez un vol de Cancún cers Toronto vous pourrez sauver une vie en escortant des chiens vers leur nouveau pays d’accueil. Vous n’avez rien à faire (le refuge s’occupe de tous les papiers, des volontaires vous accompagnent au départ et vous retrouvent à l’arrivée), et il n’y a aucun frais! Allez voir la page Facebook de “Playa Animal Rescue” pour plus d’informations. 

4 Comments

  • Marie Luce Tossings

    Un immense bravo pour ce que tu réalises, changer de voie n’est jamais facile et il en faut du courage, contrairement à ce que beaucoup pensent. La vie à l’étranger et la manière dont vous voyagez, n’est pas toujours une partie de plaisir, même si les photos que vous postez nous montrent le contraire. Il y en à beaucoup qui rêve de tout lâcher, mais peut ont le courage de le faire car partir vers l’inconnu et dépasser nos peurs est un fameux chalenge. Bz

    • anaspits

      J’ai envie de dire qu’on a que le bien qu’on se donne… ceux qui ont envie de choses mais qui ne font rien pour les vivre ne les vivront jamais car ça ne tombe pas exactement du ciel 😅 Pour ma part, la route fut tumultueuse et par moments assez sombre, mais aujourd’hui je peux dire que je suis fière de moi et c’est ce que je souhaite à tout le monde de vivre! ❤️ Merci, bisous 😘

  • Valeria

    Ana! Tu est mon inspiration! J’aime la fasson que tu ecris 😁
    Sorry! My french was never good but I just followed the flow!
    Thanks always for sharing your steps and open your heart… Im your fun 😉
    Bisou!

    • anaspits

      Oooh thank you for your kind words and feedback my friend, I truly appreciate you leaving such a kind message for me to wake up to, you made my day ☺️🙏🏼 I hope you are well and life is good in Berlin! Take care, bisous 😘

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *